Oscar et la dame rose

Publié le par Finette

Oscar  a  10 ans. Il est atteint de leucémie et doit rester à l'hôpital. Après une chimiothérapie, il a subi une greffe de moelle osseuse qui ne semble pas fonctionner.
Oscar ne supporte plus  ni le regard, ni l'attitude de ses parents, pas plus que ceux  du personnel soignant.
Heureusement, à l'hôpital, Oscar a des copains : Einstein, Bacon, Pop Corn et  son amoureuse  la douce Peggy Blue.
Mais c'est mamie Rose qui lui fait le plus grand bien. Il a tissé des liens très forts avec cette vieille femme, bénévole, qui vient souvent lui rendre visite. Elle se prétend ancienne catcheuse, dite "l'étrangleuse du Languedoc" et raconte, non sans humour, ses combats à Oscar. Elle est la seule à être honnête avec le petit garçon et à ne pas lui mentir sur la réalité de sa maladie . Pour l'aider à accepter son sort et à vivre au mieux ses derniers jours, elle lui propose d'adresser des lettres à dieu et de jouer à un jeu : "la légende des douze jours divinatoires" qui consiste à dire qu'un jour est égal à dix ans. Ainsi, Oscar va vivre  sa vie de manière accélérée et mamie Rose va l'amener à se poser des questions  sur la vie, l'amour, Dieu, la foi, la souffrance et à accepter l'idée de la mort.

Ce livre d 'Eric-Emmanuel Schmitt aborde un sujet grave et douloureux avec un humour tendre. On s'attache tout de suite à Oscar, à son langage parfois cru, à ses colères légitimes et à sa désarmante lucidité ainsi qu'à mamie Rose qui l' aide à vivre ses derniers moments le plus intensément possible.
Ce roman est donc composé des lettres d'Oscar adressées à Dieu  à qui il raconte ses journées. Il a été adapté au théâtre et interprété tout d'abord par Danielle Darrieux puis Anny Duperey.
 
Dans le cadre du Festival d'Anjou, j'ai eu la chance d'assister au spectacle monté par Joël Santoni et joué par Anny Duperey. Mention excellente pour la comédienne seule en scène, qui a abordé ce texte poignant sans pathos ni mièvrerie mais avec retenue, sobriété et un grand charisme.
La longiligne silhouette de la  belle et lumineuse Anny Duperey apparaît et avant même de prononcer le premier mot, elle est là, dans son rôle. On retient son souffle, on est tout ouïe... et la pièce commence!
Diction parfaite, appropriation impeccable des deux personnages et beaucoup de justesse dans les quelques petites interprétations des autres protagonistes. En outre, une utilisation pertinente de la musique, du décor assez minimaliste  et plus particulièrement d'un grand plaid blanc tout simple.
Anny Duperey s'est emparée du texte, des mots et de la scène avec grâce, intelligence et classe.

Un moment fort et émouvant dans les arènes de Doué-la-Fontaine.

"Si j'ai programmé ce spectacle c'est que j'ai été ébloui par la performance d'Anny Duperey et le travail de Joël Santoni! Du grand art!" Nicolas Briançon (Directeur du Festival d'Anjou)
 


Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nath 05/08/2008 11:11

J'ai lu ce roman et je garde le souvenir précis que celui-ci m'avait ému, touché et bouleverssé... C'est un très beau roman à lire et à faire découvrir. La plume de l'auteur est si génreuse en plus... Quelle chance tu as eu d'assister à cette représentation avec une actrice que j'aime beaucoup, à savoir Annie Dupérey. Merci pour ce joli partage de sentiments. Bisous ma belle

Finette 05/08/2008 12:42


De rien, Nath! Cette pièce restera un excellent et émouvant souvenir.
Du même auteur, j'ai lu aussi "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" qui m'avait bien plu.
Bizzz


BelleSahi 16/07/2008 12:31

Qu'elle est belle cette Annie Duperey !

Finette 16/07/2008 12:43


Oh que oui et tellement généreuse!


Ori 13/07/2008 19:11

Ce que j'avais pu pleurer en lisant ce livre!J'avais vu... à la télé la pièce avec Danielle Darieux, mais j'aurais bien aimé le voir en vrai comme toi. Enfin j'aurais gêné les gens en reniflant mdr!

Finette 14/07/2008 11:48


J'aimerais bien voir l'interprétation de Danielle Darrieux.
C'est vrai que c'est dur de ne pas verser sa petite larme...
Le spectacle était en plein air, tes reniflements auraient pu être masqués par les oiseaux, des ronflements (un monsieur derrière moi) et les petits bruits inévitables du dehors...:)


Gambadou 13/07/2008 11:39

Comme tu as de la chance de voir cette pièce.. j'ai été très touchée par le livre

Finette 13/07/2008 12:23


Peut-être que tu auras toi aussi la chance de la voir un jour.
Le livre plaît et touche beaucoup en général.


Maud 11/07/2008 15:04

Je n'ai pas lu le livre mais j'ai adoré la pièce !Drôle et émouvante à la fois, j'ai bien failli verser ma petite larme mais j'ai réussi à me retenir.J'en garde un EXCELLENT souvenir !

Finette 12/07/2008 00:19


Le livre m'a un peu moins émue que la pièce.
Je m'étais préparée psychologiquement à ne pas pleurer mais c'était moins une! :)
Excellent souvenir pour moi aussi et des 3 pièces que nous avons vues, c'est ma préférée.