Oradour la douleur

Publié le par Finette

Oradour la douleur est un livre témoignage publié par l'éditeur jeunesse SYROS.
En 1944, Oradour-sur-Glane représente un gros village où règne un bonheur simple et où les habitants mènent une vie assez tranquille malgré la guerre. On peut dire qu'Oradour est plutôt épargné jusqu'à la date fatidique du 10 juin 1944.
Ce jour là, des SS font une irruption violente dans le village et rassemblent tous les habitants qu'ils trouvent sur le Champ de foire. D'un côté, ils regroupent femmes et enfants, de l'autre, tous les hommes.
Une partie de ces derniers seront  fusillés et brûlés dans une grange. Quant-aux femmes et aux enfants, ils seront parqués dans l'église, mitraillés et brûlés. Une seule femme réussira à échapper au massacre en sautant par une fenêtre de l'église.
Quelques 200 jeunes SS ont ainsi décimé et réduit à néant ce village du Limousin.

- Les chiffres, terribles, parlent d'eux-mêmes :

" A Oradour, le 10 juin 1944, 642 habitants furent assassinés. Parmi eux il y avait :

205 enfants dont 152 écoliers
240 femmes,
197 hommes.


Il y eut 6 rescapés (grange Laudy, église) et 23 survivants (cachés dans le bourg ou survivants du tramway du soir).
Sur les 642 victimes, 44 étaient des Lorrains réfugiés."

C'est l'état-major de la SS qui a pris la décision d'anéantir une localité de la région limousine.
"Comme à Oradour il n 'y a aucun foyer de résistance, cette ville est choisie pour servir d'exemple." 

L'auteur et l'illustrateur n'ont pas été touchés directement par cette tragédie mais expliquent, à la fin du livre, pourquoi ils ont voulu participer à ce témoignage.
Celui ci est composé de courts textes  poétiques qui se focalisent parfois sur quelques habitants en particulier. Les illustrations sont des dessins aquarellés sobres et tristement poétiques.
Oradour la douleur décrit l'horreur, l'abjection et rend hommage  aux disparus.
Une lecture éprouvante mais nécessaire.

Oradour la douleur, Rolande CAUSSE et Georges LEMOINE (Syros la découverte, 2001)

Ce livre m'a été conseillé par
SAXAOUL

Publié dans Littérature jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 18/08/2008 11:36

coucou; j'ai visité le village d'oradour-sur-glane lorsque j'étais en 6e, je pense que j'étais encore un peu trop jeune pour tout comprendre.je note le titre et j'essairais de le lire.bizzzz

Finette 18/08/2008 11:56


Coucou! J'aimerais bien me rendre un jour au mémorial.
Je te prête le livre!
Bizzz


Ori 17/08/2008 17:06

J'ai lu pas mal de livres sur cette tragédie et je note donc celui-là, merci!

Finette 17/08/2008 17:13


Alors je crois que je vais venir glaner quelques infos et références chez toi!
De rien! :)


nath 17/08/2008 10:00

C'est un bien triste sujet de lecture que tu nous offres-là,... Mais, c'est un sujet à connaître aussi... Je le note, et si un jour, je le croise sur mon chemin, je penserais à toi... Bon dimanche ma Finette

Finette 17/08/2008 11:32


Le sujet est dramatique et terrible mais le témoignage d'horreurs et d'abjections pareilles est essentielle et nécessaire.
Ça peut  être une "lecture d'accompagnement" avec tes enfants (les plus grands) ou pour toi seule.
Bon dimanche Nath!
Bizzz


alain 15/08/2008 10:52

Syros est une maison d'édition qui fait un beau travail de sensibilisation sur des tas de sujets comme celui-ci..

Finette 15/08/2008 11:39


Merci pour l'information. Je ne connaissais pas cette maison d'édition avant de lire "Oradour la douleur".


saxaoul 14/08/2008 17:28

Oui, c'est une lecture très difficile mais qui a le mérite d'ouvrir les yeux sur une réalité effroyable... Je ne sais pas si j'aurai un jour l'occasion de me rendre à Oradour mais je crois que j'aimerais bien même si c'est éprouvant.

Finette 14/08/2008 17:58


J'avais déjà entendu parlé d'Oradour et j'aimerais bien trouver d'autres livres qui en parlent, notamment le témoignage d'une survivante. Il faut que je
cherche les références.
Moi aussi, un jour, je souhaite me rendre à Oradour.