Heureux qui, comme Ulysse...

Publié le par Delphine

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme celui-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge!

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine,

Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur angevine.

Les regrets, Joachim Du Bellay (1491-1543)

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
un très beau poème que je n'avais pas lu depuis trop longtemps merci !
Répondre
D
De rien! Bienvenue sur mon blog yueyin et à bientôt!
F
C'est bien de voir tous ces beaux poèmes sur les blogs qui accueillent les journées du "Printemps des poètes" !
Répondre
D
Merci! Je l'avais étudié lorque j'étais en lettres modernes. Je le trouve mélancolique et en plus il y est question de ma région, l'Anjou!