La chaîne des poètes

Publié le par Delphine

Je réponds avec plaisir à l'invitation de Valdebaz qui propose de choisir son poème préféré et de le faire partager aux bloggeurs.
Mon poème préféré figure déjà sur mon blog, il s'agit de La Bonne Chanson de Verlaine que vous pouvez retrouver ICI. J'adore Verlaine , je vais donc choisir un autre de ses poèmes ô combien connu et qui s'intitule ...Chanson d'automne :

Les sanglots longs  
Des violons
  De l'automne
         
Blessent mon coeur   
D'une langueur  
  Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
  Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
  Et je pleure,

Et je m'en vais 
Au vent mauvais
  Qui m'emporte
Deça, delà            
Pareil à la                                 
  feuille morte.

 Chanson d'automne dans Poèmes saturniens, Paul Verlaine (1844-1896)

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci d'avoir répondu à l'invitation ! ton choix est super et rappelle de "vieux" souvenirs !... encore merci Finette !
Répondre
D
De rien! "Mon rêve familier" me rappelle également de bons souvenirs d'étude de texte au  collège ou lycée...
M
no, non conoscevo questa poesia di Quasimodo. Ora vado a vedere come finisce,grazie!
Répondre
D
Mariangela me répond :"Non je ne connaissais pas ce poème de Quasimodo. Maintenant, je vais aller voir comment il finit, merci!"Ma réponse :De rien! Ce poème m'avait vraiment touché au niveau du sens(la région du Sud de l'Italie et plus particulièrement la Sicile, sa pauvreté) et les mots utilisés, le lyrisme du poète...Magnifique poème italien que j'ai relu à haute voix tout à l'heure.Je précise que ce poème faisait partie du recueil La vita non è un sogno (1949).
M
ai tempi del liceo avevo studiato questa poesia a memoria! grazie, Delphine per avermela ricordata!
Répondre
D
Mariangela m'écrit :"Durant le lycée j'avais appris par coeur cette poésie! Merci Delphine de me l'avoir fait rappelée!"Ma réponse :"De rien! Moi, je me souviens avoir étudié au lycée un poème  de Salvatore Quasimodo qui s'appelait Lamento per il sud et qui commençait ainsi :"La luna rossa, il vento, il tuo coloredi donna del Nord, la distesa di neve...Il mio cuore èormai su queste praterie,in queste acque annuvolate dalle nebbie."J'aimais beaucoup ce poème très touchant. Le connais-tu?
A
Ah oui il est super celui là , j'adore !
Répondre
D
D'ailleurs Gainsbourg en parlait dans sa chanson "je suis venu te dire que je m'en vais" : "Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais..."
B
Il est vraiment très beau !
Répondre
D
Il est touchant et émouvant comme un certain nombre de poèmes de Verlaine...