La joueuse de go

Publié le par Delphine

En 1937, la Mandchourie (anc. nom d'une région de la Chine) est occupée par le Japon.
Une jeune mandchoue de 16 ans, passionnée par le jeu de go* vient régulièrement disputer des parties sur la place des Mille Vents avec différents adversaires.
Elle excelle dans ce jeu et un jour trouve un joueur à sa mesure. Celui-ci se fait passer pour un chinois alors qu'il est en fait un soldat japonais de 20 ans, en mission d'espionnage.
Ils ignorent tout l'un de l'autre mais se retrouvent autour du jeu de go et vont peu à peu s'aimer d'un amour silencieux et tacite.
Ces rencontres leur permettent d' échapper momentanément aux vicissitudes de la vie, aux trahisons, à l'horreur et à l'abjection de la guerre.

Ce roman est constitué de courts chapitres dans lesquels, un chapitre sur deux, s'expriment les pensées de la lycéenne et du soldat.
L'écriture poétique de Shan Sa est d'une grande beauté et d'une sensualité terrible.
Outre l'histoire d'un amour impossible, La joueuse de go transmet une réflexion sur la guerre, la mort, l'appartenance et la fidélité à un peuple ainsi que des éléments de civilisations historiques chinoises et japonaises qui m'étaient inconnus.

Ne vous y méprenez pas, ce roman ne propose pas une explication fastidueuse et ennuyeuse du jeu de go. Le jeu représente ici une métaphore des méandres de la vie  et des tourments de l'amour des deux personnages principaux.

Un livre tragique, prenant et prégnant, au style impeccable qui donne envie de découvrir d'autres oeuvres de l'auteur.

Le go n.m. inv. (mot jap.) Jeu de stratégie d'origine chinoise, pratiqué à deux sur une grille à l'aide de pions respectivement noirs et blancs et consistant à entourer les pions de l'adversaire pour gagner les territoires qu'ils occupent. (Le Petit Larousse Illustré 2005)

La joueuse de go, Shan Sa ( Grasset, 2001 )
Prix Goncourt des lycéens 2001

Un entretien très intéressant de Shan Sa ICI



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
j'ai beaucoup aimé l'alternance des personnages dans cet ouvrage, mais je lui ai préféré "Impératrice", tout de même.
Répondre
F


Bonjour et Bienvenue sur mon blog Akialam!
Il faudrait que je lise un autre livre de cet auteur, pourquoi pas " Impératrice"...

A Bientôt!



D
Oui voilà...j'ai également cherché une info sur le sujet après ton article... Peut-être juste une mauvaise rumeur. En revanche ma faute d'orthographe du commentaire précédent n'en est pas une..oups "en profiteR".Je vais chercher en chinois...on ne sait jamais. ;)
Répondre
F

Je n'avais même pas fait attention à ta faute! :)

Je te laisse chercher en chinois alors, car ce n'est pas une langue que je pratique couramment! ;)


D
Rhoo...ah bon ? Dommage...j'ai bien aimé. En même temps, il a bien été écrit par quelqu'un. Donc si il est bien, autant en profité.
Répondre
F


Tu as raison sur le fait que , de toutes façons, quelqu'un ( de talent!) a bien écrit ce roman; mais sur le coup, j'ai été un peu déçue.
Cependant, je ne sais pas si cette info  ( selon laquelle Shan Sa ne serait pas l'auteur de " La joueuse de go") est vraie...
J'ai cherché un peu sur Internet et je n'ai pas trouvé trace de ce "scandale"...En revanche, Shan Sa a eu des problèmes avec  deux maisons d'édition pour la parution d'un autre de ses
livres intitulé " Impératrice"...



M
Cest vrai ?! Je n'ai pas du tout eu cette info !! C'est tellement décevant que je ne suis pas sûre d'avoir maintenant envie de le lire.Bah zut alors !!
Répondre
M
Ce livre a eu d'excellentes critiques, il faut absolument que je le lise !!
Répondre
D
Moi j'ai beaucoup aimé mais depuis j'ai appris sur le blog de Flo que ce n'était pas l'auteur qui écrivait ses livres... que c'était une usurpatrice... C'est un peu décevant.