Judy portée disparue

Publié le par Finette

À 17 ans, Kim pourrait mener l'existence ordinaire d'une jeune anglaise de son âge.
Mais ses parents et elle ont vécu un véritable drame qui a ébranlé leur vie. Il y a 8 ans, lors d'un après-midi d'hiver, leur fille et soeur, Judy, 5 ans, a disparu. Ce jour là, suite à un imprévu parental,  Kim a dû se rendre chez sa meilleure amie Teresa, flanquée de sa petite soeur . Cet après-midi a été maussade pour la petite Judy qui s'est faite rabrouer par les deux amies. Un peu honteuse, Kim a finalement proposé de sortir pour acheter quelque chose à Judy.
En chemin, toutes les 3 se sont fâchées, Teresa est partie de son côté, Judy de l'autre. Kim a attendu sa petite soeur, l'a cherchée en vain. Elle avait disparu, elle s'était comme volatisée dans la nature.

Des années après, Kim porte toujours le poids de la culpabilité de la disparition de sa petite soeur et est obsédée par son souvenir.
Pour tenter de s'en sortir, elle consulte une psychologue. De leur côté, avec toute l'énergie du désespoir, ses parents ont créé une association " Enfants perdus" et y consacrent tout leur temps : ils reçoivent, aident, conseillent des parents dans la même situation qu'eux, participent à des conférences, distribuent des tracts...
C'est Kim qui raconte leur histoire, celle d'hier, avant et après la disparition de Judy, et celle d'aujourd'hui faite d'une indicible douleur, d'un chagrin incommensurable, de questions sans réponse et parfois d'espoirs de nouveaux témoignages, indices, pistes... , et le désir de faire son deuil, un jour, peut-être...

C'est la ragazza ORI qui m'a fait connaître cet auteur suite à son BILLET  sur "L'affaire Jennifer Jones". Ce titre étant emprunté à la bibliothèque, j'ai choisi de lire cet autre roman et je ne regrette absolument pas.
Anne Cassidy traite avec sobriété et profondeur d'un thème grave et montre bien comment un tel drame bouleverse des vies, comment chaque membre de la famille réagit, essaie de survivre, comment et à quel point les regards et comportements extérieurs - des proches, amis, professeurs, voisins, policiers, enquêteurs...- pèsent ou apaisent.
Un fait divers raconté comme un polar qui tient en haleine jusqu'aux dernières pages. C'est sombre, profond, effrayant et très bien écrit.
 
Extraits :

" Je croise souvent des enfants comme elle, des filles qui pourraient être ses doubles; sur les balançoires dans le parc, faisant la queue au Mc Donald's, feuilletant  des magazines dans les boutiques, achetant des glaces chez le marchand du coin de la rue."


-" Beaucoup de personnes en deuil éprouvent de la culpabilité pour les dernières heures qu'elles ont passées avec les êtres qu'elles ont perdus. Elles voudraient  toujours avoir agi différemment; avoir été plus aimantes, plus attentionnées. Une femme qui se dispute un matin avec son mari. Il sort et se fait renverser par un bus. Bien qu'ils se soient aimés et aient été heureux, elle se sentira toujours coupable de l'avoir quitté sur une dispute. La perte soudaine et inattendue  de quelqu'un ne donne pas aux gens la possibilité de terminer les choses comme ils l'auraient souhaité."

Judy portée disparue, Anne CASSIDY ( Milan, 2007)



Publié dans Littérature Ados

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anonyme 13/12/2008 23:47

conasse

Finette 14/12/2008 00:14



oh, je suis honorée par un si joli compliment.
Je n'efface pas ce commentaire car je le trouve d'un intérêt et d'une intelligence rares! :) :) :)



nath 25/08/2008 07:21

Ok, ma Finette, je vais faire attention en lisant ce livre et j'essayerais de ne pas faire de parallèlle avec mes enfants. Tu sais, je viens de lire "Puisque rien ne dure" et aïe-aïe, pas évident de ne pas faire une projection car les rues de nos jours ne sont vraiment pas sûres ! Quoiqu'il en soit L. Tardeau est à découvrir autant qu'A. Cassidy... Merci pour ton conseil. Bisous

Finette 25/08/2008 12:20


Je comprends que ça puisse être difficile de lire des livres dans lesquels on raconte la mort d'un enfant. Souvent, les parents sont réticents...et c'est bien normal.
Comme tu le sais, j'ai beaucoup aimé "Puisque rien ne dure" malgré la gravité du sujet.
J'ai vu que tu allais lire du même auteur " Le jugement de Léa". Personnellement, je l'ai trouvé plus dur encore que "Puisque rien ne dure" puisque là, une mère, Léa, attend son jugement. Elle
est accusée du meurtre de son petit garçon.
Bonnes lectures, Nath! Et de rien pour le conseil! ;)

Bizzz, à bientôt!

PS : Waouh, tu as écrit ton comm. à 7h21, tu es matinale, toi! 


Anne 09/08/2008 14:45

En effet , roman assez sombre mais très bien écris.ça m'a donné envie de lire " l'affaire jennifer jones".Merci Finette de m'avoir prêté ce livre.bizz

Finette 09/08/2008 14:53


De rien! Moi aussi je veux absolument lire "L'affaire Jennifer Jones" (encore emprunté à la bm).
J'ai vu que la bm avait un 3ème titre de cet auteur, " Innocents" qui a l'air très bien aussi!
Bizzz


nath 05/08/2008 11:08

Ce titre est noté dans mon petit carnet, merci... Bisous

Finette 05/08/2008 12:44


Je préfère te prévenir, c'est un roman assez noir. Toi qui as des enfants, ça risque de te toucher particulièrement. Mais c'est un un très bon livre et un
auteur à découvrir.


Ori 23/07/2008 00:30

Y a pas à dire cette écrivain(e?) a l'air d'être douée. Ta critique me donne vriament envie de lire cette histoire!

Finette 23/07/2008 10:42


Merci car c'est grâce à toi que je l'ai connue!
"Judy portée disparue" est vraiment très bien tu verras!